Solliciter un emploi

Comment postuler pour un emploi

Il est possible de faire une approche directe par téléphone, fax ou e-mail, en particulier si l’on a été recommandé par quelqu’un.

Mais il faut savoir que l’envoi d’un curriculum vitae accompagné d’une lettre de motivation demeure la procédure la plus courante. Depuis la montée en puissance d’Internet en France, les grandes entreprises acceptent de recevoir des e-candidatures (cf. : dossiers envoyés par courrier électronique).

Lettre de motivation

En France, les lettres de motivation sont très importantes. Elles doivent expliquer au recruteur les raisons pour laquelle vous postulez pour un emploi donné et ce pourquoi vous avez le profil recherché. La lettre doit tenir sur une seule page (ou deux au maximum), suivre le format standard, être écrite de façon formelle et être assez succincte.

Une lettre de motivation standard se présente de la façon suivante :

  • En haut à gauche : nom prénom, adresse complète et numéro de téléphone (indicatif international)
  • En haut à droite : le lieu et la date, quelques lignes plus bas l’adresse de l’entreprise et la personne à qui la lettre est adressée
  • Le objet de la lettre ou la référence (par exemple, objet : chef de produit junior)
  • Le corps de la lettre
  • En bas à droite : la signature

Autrefois les lettres de motivation devaient être écrites à la main. Aujourd’hui, suivez cette règle que si on vous le demande explicitement ; cela signifie que l’entreprise utilise la graphologie (analyse personnelle de l’écriture). Aujourd’hui beaucoup d’entreprises préfèrent recevoir les dossiers de candidature par mail.

Curriculum Vitae (CV)

Comme toujours, un CV détaillé et bien présenté est essentiel pour chercher un emploi. Attention: la présentation d’un CV français peut être complètement différente de celle de votre pays d’origine. Le CV tient généralement sur une seule page, mais lorsque vous avez une longue carrière professionnelle (+ de 10 ans d’expérience) il peut compter 2 pages.

Le « look » du CV varie selon le type de secteur ou la nature du travail. Il peut être traditionnel ou le candidat peut faire preuve d’originalité s’il travaille dans un domaine artistique. Le CV traditionnel se compose de 4 parties principales :

1. Informations personnelles: Nom, adresse et téléphone personnel (avec les indicatifs internationaux), âge, nationalité, statut (marié, célibataire). En aucun cas, vous ne devez y faire figurer des informations concernant votre religion, votre état de santé, vos choix politiques.

2. Formation: Les diplômes, qualifications obtenues, dates et lieux (universités, etc.). Si possible, vous indiquerez l’équivalent français de vos diplômes avec une description du contenu (pour plus de détails à propos de l’équivalence des diplômes, regardez ci-dessous). Les formations suivies parallèlement au travail comme des cours du soir (ne mentionnez que les plus importantes). Les langues parlées et niveau de maîtrise (très important, surtout quand vous êtes étranger).

3. Expérience professionnelle: C’est la partie la plus importante. Chaque expérience fait l’objet d’un paragraphe. Vous préciserez la période où vous avez occupé le poste décrit, le nom et le lieu de la société (avec le type d’activité si nécessaire), la fonction exercée, vos responsabilités (collaborateurs, budget) et réussite d’objectifs (avec des nombres concrets).

4. Activités extra professionnelles, hobbies, divers : Cette partie n’est pas obligatoire, mais quelques activités bien choisies peuvent donner une image plus précise de votre personnalité aux recruteurs. Parler de ses hobbies peut être utile si ces activités sont plus ou moins reliées à votre profession. Vous mentionnerez par exemple, votre appartenance passée ou actuelle à une association étudiante, vos loisirs et expériences de voyage (par ex. si vous avez déjà visité la France), les sports pratiqués ( niveaux certifiés, compétitions remportées, etc.), etc.

Il existe également un modèle de curriculum vitae européen, développé par le CEDEFOP qui est le Centre Européen pour le Développement de la Formation Professionnelle ( www.cedefop.eu.int ). Le CEDEFOP participe, aux côtés des Etats membres et de l'Union européenne, à la valorisation et à la promotion de la formation professionnelle des jeunes et de la formation continue des adultes en Europe. Pour cela, il fournit des informations de références sur l'enseignement professionnel de l'Union Européenne et de l'Espace Economique Européen (études comparatives, rapports, bases de données...), il étudie et diffuse les pratiques innovantes, il offre son expertise à ses partenaires et il anime des forums et des débats entre les décideurs politiques, les partenaires sociaux, les chercheurs et les praticiens. Peu utilisé en France, il est intéressant d’y avoir recours si vous envisagez de travailler à un niveau européen ou avec les institutions européennes.

Après avoir envoyé une candidature

Une fois que vous avez commencé à envoyer vos CV aux entreprises, ne restez pas inactif. Il est rare que les entreprises auxquelles vous vous êtes adressé vous rappellent. Soyez donc entreprenant et relancez les par téléphone.

Recontactez les recruteurs une semaine après l’envoi de votre candidature pour savoir s’ils ont reçu votre CV. Si une personne de la société promet de vous rappeler et ne le fait pas, n’ayez pas peur de la re-contacter. L’important c’est de ne pas abandonner. Rappelez vous que ce qui importe, c’est d’obtenir un entretien.

L’entretien d’embauche

Lorsque l’on vous invite à un entretien d’embauche, assurez vous d’avoir bien compris ce que l’entreprise attend de vous et renseignez vous sur ses activités. Pour cela, visitez son site internet ou cherchez des informations la concernant sur le web.

Pour votre entretien, nous vous recommandons d’apportez avec vous tout document utile (ex. : photocopies de diplômes, certificats de travail, références, etc.). On peut également vous demander d’effectuer des tests psychotechniques. Si vous avez la moindre interrogation, adressez vous à une personne avec qui vous êtes en contact afin de vous renseigner.

Après l’entretien

Gardez toujours le contact par e-mail, lettre ou même téléphone. Remerciez le recruteur de vous avoir accordé un peu de son temps. Montrez que vous êtes intéressé par le poste. Si certains points évoqués durant l’entretien ne vous semblent pas clairs ou n’ont pas été évoqués, n’hésitez pas à en parler. N’aillez pas peur de demander si une décision a déjà été prise ou le moment où celle-ci aura lieu.

En savoir plus

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: