Travailler

Salaires, heures de travail et congés

Le coût de la vie est très cher en Suisse par comparaison avec les autres pays de l’Union Européenne, mais les salaires sont relativement élevés. Cependant, soyez prêt à travailler beaucoup pour votre argent.

Le coût de la vie est très cher en Suisse par comparaison avec les autres pays de l’Union Européenne, mais les salaires sont relativement élevés. Cependant, soyez prêt à travailler beaucoup pour votre argent.

La plupart des enquêtes estiment que les salaires (Gehalt), pour les travailleurs qualifiés et non- qualifiés, sont généralement deux à trois fois supérieurs à ceux des autres pays de l’Union Européenne. Selon une enquête internationale de comparaison conduite par UBS en 2000, les villes suisses de Zurich et de Genève sont celles avec le salaire brut le plus élevés au monde, toutes professions confondues.

Un sondage réalisé par l’Office fédéral de la statistique en 2001 montrait que le revenu moyen d’un foyer Suisse était de 8,797 CHF (5,700 € selon le taux d’échange au moment de l’enquête). A première vue, ces chiffres semblent élevés, mais ils incluent le revenu total du ménage (salaire, retraite, revenu privé, intérêt, actifs, etc.).

Basé sur une moyenne de toutes les catégories, les salaires réels ont augmenté très peu depuis le début des années 1990. Le niveau des salaires varie énormément selon les différents secteurs économiques. Dans certains secteurs, comme la finance et l’assurance, les salaires sont significativement plus élevés que dans d’autres.

Déterminer votre salaire

Déterminer le salaire approprié pour votre profession peut être compliqué en Suisse. Les Suisses n’aiment pas parler d’argent et de salaire et les salaires sont rarement mentionnés dans les annonces d’emploi.

Dans la plupart des cas, les salaires sont négociables et c’est votre responsabilité d’être sûr que vous recevez un salaire décent. Cependant, vous devez vous rappeler qu’en Suisse les salaires sont établis selon le principe d’ancienneté. Beaucoup de compagnies suisses rechignent à rémunérer des jeunes (ex : environ 30 ans) avec un salaire élevé quelles que soient leurs qualifications ou expériences.

Des salaires minimums existent dans tous les domaines. Durant la dernière décennie, les employeurs, du privé comme du public, ont adopté des systèmes de paye indexés sur la performance.

En dépit du fait que les employeurs suisses soient légalement obligés de payer des salaires égaux aux hommes et aux femmes, en moyenne le salaire des femmes est plus bas, indépendamment de la qualification et de l’expérience.

Les salaires sont habituellement révisés une fois par an en novembre ou en décembre, avec des augmentations des rémunérations prenant effet le premier janvier de l’année qui suit. La plupart des employés reçoivent un 13ème mois en Décembre.

Horaire de travail

Votre horaire de travail (Arbeitsstunden) dépend de votre employeur, de votre emploi et du secteur dans lequel vous travaillez. Il est habituellement notifié dans votre contrat de travail (Arbeitsvertrag).

La loi suisse fixe l’horaire de travail maximum à 45 heures par semaine pour les travailleurs industriels, les personnels de bureaux, les personnels techniques et d’autres types d’employés, comme les personnels de vente dans des magasins de grande distribution. Pour tous les autres travailleurs, la limite est fixée à 50 heures.

En 2002, dans les compagnies suisses la semaine de travail moyenne était de 41,5 heures donnée clef sur le marché du travail publiée par l’Office Fédéral de la Statistique). Cependant, dans certains secteurs la durée du travail peut aller jusqu’à 60 heures par semaine.

Quelque soit le secteur dans lequel vous travaillez, vous devrez peut-être vous adapter à des heures de travail plus longues que chez vous. Les Suisses croient dans des longues heures de travail (peut-être ont-ils besoin d’une justification pour tout l’argent qu’ils gagnent) et ont voté contre la réduction de travail à plusieurs reprises.

Flexibilité de l’horaire

Beaucoup d’employeurs suisses permettent à leurs salariés de travailler avec des horaires flexibles (Gleitzeit), spécialement dans l’industrie de la confection. La journée est divisée en plusieurs blocs, qui sont déplacés d’un employé à l’autre. Un bloque peut commencer à 7h du matin (ce qui n’est pas tôt pour les Suisses).

En principe, votre employeur peut utiliser le système de flexibilité qu’il veut. Cependant, il doit respecter des obligations légales (temps de repos, pause, vacances officielles, journées de repos, interdiction du travail de nuit et du travail le dimanche, etc.). L’employeur doit aussi consulter ses employés avant de planifier des horaires et prendre en compte le besoin des employés quand cela est possible.

Heures supplémentaires

Les heures supplémentaires (Überstunden) sont définies comme les heures excédant le temps de travail inscrit dans le contrat (restant en dessous du temps de travail maximum garanti par la loi). Elles sont normalement payées à environ 125% de la rémunération normale ou compensées par du temps de repos. Si vous détenez une position managériale, vous ne serez probablement pas payé en plus ou vous ne recevrez pas de vacances supplémentaires.
Congés payés
La loi suisse garantit aux travailleurs le droit aux congés payés ; le minimum garanti par la loi étant :

  • Quatre semaines pour les travailleurs et les apprentis de plus de 20 ans
  • Cinq semaines pour les travailleurs et apprentis allant jusqu’à 20 ans.

La durée minimale des vacances peut être étendue par un accord contractuel. La majorité des compagnies offrent un cinquième semaine de vacances uniquement aux employés qui ont atteint un certain nombre d’années de service et/ou qui ont atteint un certain âge.

La durée des vacances au-delà du minimum légal peut être réduite si l’employé prend un long congé maladie, des vacances non rémunérés, etc.

En règle générale, les congés payés doivent être garantis l’année correspondant au service et doivent contenir deux semaines consécutives. Vous recevrez un salaire plein pour la durée de vos vacances. Pour toute la durée du contrat de travail, les vacances ne peuvent pas être remplacées par des payements ou d’autres bénéfices.

En savoir plus

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici:

Autres commentaires

  • D., 26 mai 2012 Répondre

    Petite correction.

    Tranquille quoi... "peut-être ont-ils besoin d’une justification pour tout l’argent qu’ils gagnent"

    En Suisse, le travailleur moyen gagne moins - au final - que le travailleur Français, Italien, Allemand ou Autrichien. Le pouvoir d'achat en Suisse est faible, car les prix sont très élevés. Le Suisse qui gagne de quoi s'acheter une Ferrari chaque année, c'est faux, et ce serait bien qu'on le casse =). Quand j'étais au Luxembourg, mon abonnement iPhone avec tout illimité (téléphone, 3G, SMS,...) était à 45 euros par mois. En Suisse, il serait à 110 CHF (90 euros). Au McDonald's, on paie les paquets de ketchup.

    Mais bon, l'article explique bien le reste. C'est juste que j'aimerais que les expatriés éventuels ne se fassent pas de faux espoirs en pensant qu'ils n'auront qu'à faire leurs courses en France. Quand on doit payer son chauffage, son loyer et ses abonnements, ca prend déjà une bonne partie du salaire et on a plus trop les moyens de faire venir le reste.

    Enfin, une astuce: la Confédération - ni les cantons d'ailleurs - ne pratiquent le salaire minimum. Comme l'article le dit, c'est à l'employé de négocier son salaire. Le strict minimum serait 3000 CHF par mois (mais bon, ca dépend aussi de la ville et de ses loyers). Le salaire médian le plus élevé est celui du secteur bancaire, à 9200 CHF par mois.
    Je viens d'obtenir un stage, et ils pensaient me mettre à 1400 CHF par mois. J'ai demandé 1800 CHF, car selon la société des employés de commerce c'est ce que je valais après trois ans de formation... on m'a mit à 2000 CHF. Comme quoi.

    Les syndicats peuvent aussi vous aider à trouver un salaire convenable, donc n'hésitez pas à vous syndiquer.


    Dernier truc à savoir: une loi est passée pour maintenir le franc suisse à 1 euro 20. Je connais pas les détails, mais vous avez une taxe maintenant pour avoir des francs Suisse sur votre compte bancaire. Renseignez-vous avant d'entreprendre de venir travailler en Suisse!