La retraite

Introduction au système de retraite allemande

Rentenversicherung (Assurance Vieillesse) est chargé de verser les retraites. Tous les salariés, les apprentis ainsi qu'une certaine catégorie de travailleurs indépendants doivent cotiser pour la retraite publique.

La retraite

La cotisation pour l’assurance vieillesse s’élève à 19,5% du salaire brut jusqu'à une limite et sont réparti a parts égales entre le salarié et l’employeur.

Théoriquement, vous ne devez effectuer aucune démarche pour l’assurance chômage et l’assurance vieillesse car elles sont automatiquement déduites de votre salaire mensuel. La retraite est versé à partir de 65 ans, mais il est possible de partir en retraite plutôt ou plus tard que cette age. Vous en recevrez une partie même si vous décidez de prendre votre retraite dans un autre pays.

Le système de retraite allemand a été constamment sous pression durant la dernière décennie. Jusqu’ici, chaque génération cotise pour payer la retraite de celle juste avant et donc il devient urgent d’équilibrer le nombre de cotisant avec le nombre de retraités. Et avec un taux de natalité faible et une population vieillissante, moins de gens doivent cotiser pour plus de retraités. De plus, le taux de chômage élevé fait qu’il a de moins en moins de rentrées d’argent dans les caisses de l’assurance vieillesse. Les économistes pensent que le seul moyen de rééquilibrer les comptes est l’arrivée d’une jeune immigration.

Le vote massif des retraités a fait que les gouvernements successifs n’ont entretenu aucune réforme sérieuse durant des décennies. Et bien que le système actuel court à sa perte les politiciens ont préféré laisser ce problème à la génération suivante. D’ailleurs une des phrases d’un ministre allemand : « Die Renten sind sicher » (la retraite est sécurisée), est aujourd’hui repris pour protester, par les retraités cynique pour défendre leur retraite.

Cette peur de ne pas avoir de retraite n’est pas infondée ! Les économistes sont tous d’accord sur un point : c’est que la génération de salariés actuelle ne recevra qu’une infime partie de ce qu’elle aura cotisé. Pour éviter d’avoir à vivre sur les allocations sociales pendant la retraite, vous devez sérieusement penser à souscrire à une assurance privée pour compléter la partie que vous recevrez de l’assurance vieillesse de la sécurité sociale. Il existe des agences de conseil aux consommateurs qui peuvent vous donner des informations sur les programmes de l’état pour inciter à cotiser à une retraite privée ou d’entreprise.

Pour plus d’information vous pouvez consulter le Bundesministerium für Gesundheit und Soziale Sicherung (Ministère de la santé et de la sécurité sociale) qui pourra vous fournir des informations sur les retraites, retraites partielles, retraites pour les personnes à capacité réduite et sur l’assurance vieillesse (pour les époux (se) et orphelins).

La cotisation pour l’assurance vieillesse s’élève à 19,5% du salaire brut jusqu'à une limite et sont réparti a parts égales entre le salarié et l’employeur.

Théoriquement, vous ne devez effectuer aucune démarche pour l’assurance chômage et l’assurance vieillesse car elles sont automatiquement déduites de votre salaire mensuel. La retraite est versé à partir de 65 ans, mais il est possible de partir en retraite plutôt ou plus tard que cette age. Vous en recevrez une partie même si vous décidez de prendre votre retraite dans un autre pays.

Le système de retraite allemand a été constamment sous pression durant la dernière décennie. Jusqu’ici, chaque génération cotise pour payer la retraite de celle juste avant et donc il devient urgent d’équilibrer le nombre de cotisant avec le nombre de retraités. Et avec un taux de natalité faible et une population vieillissante, moins de gens doivent cotiser pour plus de retraités. De plus, le taux de chômage élevé fait qu’il a de moins en moins de rentrées d’argent dans les caisses de l’assurance vieillesse. Les économistes pensent que le seul moyen de rééquilibrer les comptes est l’arrivée d’une jeune immigration.

Le vote massif des retraités a fait que les gouvernements successifs n’ont entretenu aucune réforme sérieuse durant des décennies. Et bien que le système actuel court à sa perte les politiciens ont préféré laisser ce problème à la génération suivante. D’ailleurs une des phrases d’un ministre allemand : « Die Renten sind sicher » (la retraite est sécurisée), est aujourd’hui repris pour protester, par les retraités cynique pour défendre leur retraite.

Cette peur de ne pas avoir de retraite n’est pas infondée ! Les économistes sont tous d’accord sur un point : c’est que la génération de salariés actuelle ne recevra qu’une infime partie de ce qu’elle aura cotisé. Pour éviter d’avoir à vivre sur les allocations sociales pendant la retraite, vous devez sérieusement penser à souscrire à une assurance privée pour compléter la partie que vous recevrez de l’assurance vieillesse de la sécurité sociale. Il existe des agences de conseil aux consommateurs qui peuvent vous donner des informations sur les programmes de l’état pour inciter à cotiser à une retraite privée ou d’entreprise.

Pour plus d’information vous pouvez consulter le Bundesministerium für Gesundheit und Soziale Sicherung (Ministère de la santé et de la sécurité sociale) qui pourra vous fournir des informations sur les retraites, retraites partielles, retraites pour les personnes à capacité réduite et sur l’assurance vieillesse (pour les époux (se) et orphelins).

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: