Le système éducatif français

Maternelle, école primaire, collège et lycée

Le système éducatif français est composé de 3 parties: la maternelle, l'école primaire et l'école secondaire (collège & lycée). L'article suivant vous donnera un aperçu complet du système éducatif français.

Maternelle et école primaire

La maternelle et l'école primaire sont divisées en trois cycles pédagogiques. Chacun s'effectue sur 3 années:

  1. Cycle des Apprentissages Premiers, il comprend les trois années d'écoles maternelle, entre trois et six ans (les petits, les moyens et les grands).
  2. Cycle des Apprentissages Fondamentaux, il comprend la dernière année de maternelle et les deux premières années d'école primaire (cours préparatoire/CP et cours élémentaire 1/CE1).
  3. Cycle des Approfondissements, il comprend les trois dernières années de l'école primaire (cours élémentaire 2/CE2, cours moyen 1/CM1 et cours moyen 2/CM2).

Bien que chaque cycle dure normalement trois ans, ils peuvent être effectués en deux ou quatre ans, selon les progrès de l'enfant. La décision de faire passer l'enfant dans le cycle supérieur est prise par le conseil des maîtres du cycle, le directeur de l'école, le professeur de l'élève et un groupe psycho-pédagogique. Il n'est désormais plus possible de rater une année et de devoir la redoubler depuis la mise en place d'un nouveau système qui permet à chaque élève de progresser à son propre rythme et qui ne les oblige pas à refaire les mêmes travaux que l'année précédente. Les parents peuvent faire appel de la décision de l'école sur la progression dans le cycle suivant. Un livret scolaire est créé pour chaque enfant dans les trois cycles.

L'école maternelle

La France a une longue tradition d'écoles maternelles publiques et gratuites et a l'un des meilleurs programme au monde, bien que dans beaucoup d'endroits, il n'y ai pas assez d'infrastructures. Vous risquez donc avoir besoin d'inscrire votre enfant peu de temps après sa conception pour réussir à lui trouver une place! (Normalement, les inscriptions se font durant le mois d'avril).

Près de 80% des femmes avec un enfant et 50% femmes avec trois enfants travaillent, et la majorité sont habituées à l'école maternelle. Près de 30% des enfants vont à la maternelle dès deux ans, et pratiquement tous les enfants vont à l'école avant leur quatre ans – un niveau de présence qui n'est atteint qu'en Belgique.

Les enfants entre deux mois et trois ans peuvent être laissé à une garderie ou une crèche, souvent fournie quand les deux parents travaillent. Il existe quatre types de crèches: les crèches collectives, gérées par la communauté locale, elles représentent le choix le plus populaires et sont donc sur-demandées (seulement 9% des parents y trouvent des places), les mini-crèches qui sont similaires aux crèches collectives mais sont un peu plus petites, les crèches parentales, organisées par des groupes de parents et limitées à 16 enfants et les crèches familiales, où vous laissez votre enfant chez une assistante maternelle. Si vous laissez votre enfant à une assistante maternelle, assurez vous qu'elle est bien agréée par la Protection Maternelle et Infantile (PMI).

Les crèches sont généralement ouvertes entre 7h et 19h la semaine. Le coût d'une crèche collective varie selon le nombre d'enfants qui y sont, le salaire des parents et de la commune. Une assistante maternelle coûte au moins 22€ par jours. Pour obtenir plus d'informations sur les crèches parentales, contactez l'Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels (ACEPP , 01 44 73 85 20).

Si vous avez besoin de laisser votre enfant seulement occasionnellement (par exemple si les deux parents ne travaillent pas à temps plein), les enfants qui ont entre trois mois et six ans peuvent être laissés jusqu'à une journée entière dans une halte-garderie, un jardin d’enfants ou un centre multi-accueil (limité à 20 enfants); les prix varient mais ils peuvent commencer à 2€ de l'heure. Si votre enfant a besoin d'être gardé un peu après l'école, il peut être accueilli dans un accueil péri-scolaire ou un centre de loisirs sans hébergement (pour les plus de trois ans), parfois rattachés à une maternelle (voir ci-dessous).

Si vous pouvez vous le permettre, vous pouvez employer une garde d'enfant à domicile ou une nounou, qui doit être déclarée à l'état comme une employée. Une garde d'enfant à domicile (ou nounou) doit être payé au moins le salaire minimum (SMIC). Notez cependant que vous pouvez obtenir des réductions d'impôts pour les dépenses de crèche ou de garde d'enfant.

L'école maternelle de deux à six ans est optionnelle. Cependant, une place en maternelle est théoriquement disponible pour tous les enfants de trois ans dont les parents font la demande. La place doit être dans la maternelle ou la classe enfantine de l'école primaire la plus proche du domicile de l'enfant. La priorité est donnée aux enfants vivant dans des zones défavorisées, à ceux dont les deux parents travaillent, à ceux qui font partie d'une famille avec trois jeunes enfants ou plus et à ceux qui habitent trop loin de l'école pour rentrer chez eux pour déjeuner.

Les horaires des écoles maternelles sont généralement de 8h30 ou 9h à 11h30 ou midi et de 13h30 ou 14h à 16h ou 16h30, à l'exception des mercredis, où il n'y a pas école. Les jeunes enfants dorment généralement deux heures après avoir déjeuner. Les enfants peuvent aller à l'école pour seulement une demi journée, ce que beaucoup de parents étrangers préfèrent, surtout au début, quand l'enfant ne parle pas français. Il y a généralement une session de cours le samedi, mais cela dépend du département et est optionnel. Les enfants peuvent déjeuner à la cantine de l'école si ça les arrange. Si les parents ne peuvent pas venir chercher leurs enfants à la sortie de l'école, ils peuvent les laisser à la garderie jusqu'à 18h pour pas cher.

La maternelle est généralement divisées en trois classes, selon les âges: les petits, de 2 à 4 ans, les moyens de 4 à 5 ans et les grands de 5 à 6 ans. Les trois premières années d'école primaire 2 à 5 ans sont incluent dans le premier des différents cycles pédagogiques et la dernière année est incluse dans le second cycle.

La maternelle est créée pour introduire l'enfant à un environnement social scolaire et pour développer des compétences basiques de coordination. Cela encourage le développement de la conscience de soi et introduit l'enfant aux activités en groupe. Les exercices incluent de l'art et des travaux manuels (comme le dessin, la peinture et la poterie), la musique, les jeux éducatifs et les activités de perception (comme les qualités d'écoute). Durant la dernière année, des rudiments d'écriture, de lecture et d'arithmétique sont enseigner pour préparer les élèves à l'école primaire.

L'école primaire

La présence à l'école primaire est obligatoire entre 6 et 11 ans pour 26 heures par semaine. Les écoles sont mises en place et gérées par les collectivités locales, bien que la responsabilité générale soit pour l'état.

Depuis les années 80, le nombre nombre d'élèves en école primaire diminue, causant la réduction du nombre de classes. Dans beaucoup de zones rurales, cela a entrainé la fermetures d'écoles, obligeant les enfants à aller dans les écoles des villes voisines et cela a obligé certaines écoles à devoir partager des professeurs et des équipements tel que les ordinateurs. Plusieurs projets sont en route à travers le pays pour trouver de meilleurs moyens d'organiser l'éducation à l'école primaire, en particulier au niveau des professeurs, la moitié d'entre eux ayant plus de 50 ans et n'étant pas vraiment ouverts aux changements. Un de ces projets était d'utiliser à temps partiel des diplômés pour assister les professeurs et ainsi injecter du sang neuf dans le système.

Chaque école primaire a son directeur ou sa directrice, qui préside le conseil d'école. Ce conseil prend des décisions sur les régulations à l'école, la communication entre les professeurs et les parents, les repas, la garderie, les activités extra-scolaires, la sécurité et l'hygiène. Le conseil scolaire se réunit en général deux fois par an et est composé du comité des maîtres, du comité des parents et de représentants de l'autorité et la municipalité locale pour l'éducation. Le comité des parents est l'équivalent des associations parents-professeurs de beaucoup d'autres pays.

L'organisation des cinq années d'école primaire est la suivante:

Les sujets enseignés à l'école primaire sont divisés en trois groupes principaux: français, histoire, géographie et éducation civique; mathématiques, sciences et technologies; éducation physique et sport, art et travaux manuels et musique. Un minimum et un maximum d'heures sont définies pour chaque groupe de matière, le total devant être égal à 26 heures. Les professeurs ont une certaine flexibilité pour déterminer les heures afin qu'ils puissent mettre l'accent sur certains sujet pour certains élèves en particuliers, le tout basé sur leurs forces et leurs faiblesses.

Apprentissage et consolidation des bases

L'objectif principal de l'école primaire est d'apprendre et de consolider les bases: lire, écrire et les mathématiques. Il n'y a pas d'examens à la fin de l'école primaire, bien qu'un dossier scolaire de l'enfant soit transféré à son futur collège. Cependant tous les élèves doivent être capables de lire et d'écrire français à la fin de l'école et ils sont testés pour voir si ils y arrivent. À l'école primaire, les élèves ont un cahier de texte qu'ils ramènent à la maison chaque jour. Les parents doivent vérifier que leurs enfants ont bien fait leurs devoirs et doivent parfois le signer et les professeurs l'utilisent pour transmettre des messages aux parents comme des affaires spécifiques dont les enfants auront besoin le jour suivant.

Une heure de langue étrangère est incluse dans le programme de l'école primaire en CM1 et CM2. La plupart des enfants (plus de 80%) choisissent d'apprendre l'anglais, même si le gouvernement français essaye de les encourager à apprendre d'autres langues comme les langues locales ou les langues de l'immigration comme l'arabe (mais c'est une bataille perdue d'avance car la langue anglaise a une influence grandissante en France).

L'enseignement d'une langue étrangère est très basique et les parents parlant anglais ne doivent pas espérer que cela va améliorer l'anglais de leur enfant; en fait il serait même mieux que leur enfant choisisse d'apprendre une troisième langue.

Des devoirs à faire le soir sont demandés dès le début de l'école primaire et la transition entre le CE1 et le CE2 peut s'avérer difficile car les enfants sont tout à coup sujet à beaucoup plus de travail et ils ont des contrôles réguliers dans toutes les matières.

Les classes découverte

Un des aspects uniques des écoles primaires françaises est la classe de découverte, où les élèves passent entre une et trois semaines dans un nouvel environnement. Cela peu être à la campagne (classe verte/classe de nature), à la montagne (classe de neige), à la mer (classe de mer) voir même à l'étranger. Il ne s'agit pas de vacances et les élèves doivent suivre leurs cours normaux, ceux ci sont juste complétés avec des sorties sur le terrains et des activités spéciales. La plus populaire des classes découvertes est la classe de neige, qui se déroule entre janvier et février. Une aide financière est disponible pour les parents qui n'ont pas les moyens de payer.

École secondaire

L'éducation secondaire est obligatoire jusqu'à l'age de 16 ans et inclue la présence au collège jusqu'à 15 ans. A 15 ans, la suite de l'apprentissage est décidée grâce à des examens, les étudiants avec les meilleurs résultats allant au lycée jusqu'à 18 ans (cycle long) pour étudier en vue d'obtenir leur baccalauréat et les autres suivant un cycle court, plus professionnel.

Cela inclue des études pour obtenir un brevet d’enseignement professionnel (BEP) ou un certificat d’aptitude professionnelle (CAP), qui peuvent mener à un baccalauréat professionnel, dans un lycée professionnel. A la fin du collège, les élèves doivent passer l'examen du diplôme national du brevet (DNB) pour certifier de leurs compétences. Si ils ne l'ont pas ils peuvent redoubler pour le repasser et peu quittent le collège sans l'avoir.

L'école secondaire dans laquelle votre enfant étudiera est principalement déterminée par l'endroit où vous vivez. Dans certaines zones rurales, il y a peu ou pas de choix; alors qu'à Paris et dans les autres grandes villes, il y a généralement de nombreuses possibilités. Comme dans tous les pays, les écoles avec les meilleures réputations et résultats d'examens sont les plus populaires et il est donc plus difficile d'y entrer. Les parents doivent prévoir bien à l'avance, en particulier si ils veulent que leur enfant soit accepté dans un collège ou un lycée réputé. Certains collèges sont rattachés à des lycées, les collégiens de ce collège étant prioritaire pour entrer dans le lycée.

Collège

À 11 ans, les enfants rentrent au collège (qui est formellement connu sous le nom de collège d'enseignement secondaire, ou CES), qui est géré par un principal. Chaque collège a son propre conseil d'établissement, qui est composé de personnel administratif et de représentants de professeurs, de parents, d'élèves et des autorités locales. Ses taches sont de faire des recommandations sur l'enseignement et d'autres sujets importants pour la vie de l'école.

Les années scolaires sont organisées sur une base trimestrielle (période trois mois), les élèves étant évalués par le conseil des professeurs à la fin de chaque trimestre. Cette évaluation est particulièrement important puisque elle détermine quelles futures études l'élève pourra faire et quel type de baccalauréat il pourra choisir. Les associations des parents/délégués des parents jouent également un rôle important dans la détermination des futures études des étudiants.

Il est commun que dans un conseil de classe, il soit décidé qu'un élève redouble une année de collège, bien que cela ne puisse se faire sans la permission des parents. Si les parents ne sont pas d'accords, ils peuvent faire appel de la décision, mais si ils perdent leur appel, ils doivent attendre la décision de la commission d'appel.

Quelques collèges offrent des internats, bien que ce n'est plus aussi commun que ça l'était; les arrangements sont similaires à ceux des internats dans les lycées.

Les quatre années d'études au collège sont numérotés de la 6ème à la 3ème et sont divisés en deux cycles de deux ans.

Cycle d’Observation : Les deux premières années de collège (sixième et cinquième) sont appelé cycle d'observation, et les étudiants y suivent un programme commun. Il y a en général 24 heures de cours par semaine, qui incluent du français, des mathématiques, une langue étrangère, de l'histoire, de la géographie, de l'économie, de l'éducation civique, des la physique chimie, de la biologie et de la géologie, de la technologie, de l'art plastique et de éducation physique et sportive (EPS). Trois heures de soutiens sont également mises en place dans des matières choisies par le collège (souvent du français, des mathématique ou la langue étrangère) et dépendent des besoins individuels des étudiants. À la fin de la cinquième, les étudiants passent dans le cycle d'orientation ou redoublent leur cinquième.

Cycle d’Orientation: Les deux dernières années de collège (quatrième et troisième) sont appelées le cycle d'orientation car les élèves peuvent choisir certaines matières et peuvent ainsi décider quelle sera la future orientation de leurs études. Les étudiants suivent un tronc commun d'environs 25 heures de cours, qui sont obligatoires et qui reprennent les mêmes matières que dans le cycle d'observation. En plus de ces matières, les étudiants doivent choisir une seconde langue (option obligatoire) et peuvent choisir des options facultatives comme une langue régionale ou une langue morte (comme le latin ou le grec). Les décisions sur les études futures sont prises à la fin de la troisième (vers 14 ans), quand les examens ont été passés pour décider quels élèves vont aller au lycée et passeront le baccalauréat et lesquels iront dans un lycée professionnel ou partiront en apprentissage.

La quatrième et la troisième technologique offrent un enseignement plus pratique aux étudiants, qui correspond à une façon moins académique d'apprendre. Les étudiants qui atteignent l'age de 14 ou 15 ans et qui n'ont pas atteins le niveau nécessaire pour passer en quatrième rejoignent des classes Pré-professionnelles de Niveau/CPPN. Il y reçoivent des cours supplémentaires et une aide spéciale, en particulier en français et en maths, pour leur permettre de pouvoir continuer leurs études. Une autre possibilité est l'entrée dans une Classes Préparatoires à l’Apprentissage/CPA.

À la fin de la dernière année de collège, les étudiants passent un examen écrit appelé brevet des collège en français, mathématiques et en histoire géographie. Le brevet est l'examen d'entrée au lycée, bien qu'un échec au brevet n'empêche pas les étudiants de continuer leurs études.

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: