Les risques de la collocation en Espagne

On n’est pas sorti de l'auberge

Une collocation c'est l'auberge espagnole en vrai. De grands moments, ne le nions pas c'est soit extra, soit cauchemardesque. Il y a plusieurs trucs qui peuvent pourrir la vie d'une collocation. On peut dire ce que l'on veut mais une guerre ouverte c'est la fin de l'ambiance sympa, changez directement de collocation.

Voici une liste des points qui amènent des tensions:

Laver la vaisselle, en Espagne je n'ai jamais vu de lave vaisselle c'est tout à la main. Il faut donc laver ce que l'on va appeler son bazar, et le bazar commun. Certains ne comprennent pas pourquoi vous lavez un seul verre, et que lui doive en laver trois. Il essayera de faire marcher la fibre de l'esprit du collacataire, 'on vit ensemble faut qu'on s'entraide'... Le genre de personnes qui agissent de la manière suivante c'est le cauchemar, ils prennent ce que vous lavez pour éviter de laver lui même. Forcément les trucs propres c'est fait pour être utilisé, et on lavera le reste quand on en aura besoin.

La nourriture qui traîne, certains colocataires sont économes et gardent plutôt que jeter, en gardant de la nourriture pour une personne, il faut que cette personne puisse la manger. Ce qui se passe c'est qu'il refait à manger derrière et ça traîne au point de lui rappeler de virer le truc vert qui traîne depuis deux semaines. Forcément c'est des choses qui arrivent, et si vous le jetez vous même vous verrez que ce plat n'avait pas été oublié, et vous verrez toute la bêtise humaine, car vous aurez jeté un truc qui n'était pas à vous, même pourri. Personnellement notre frigo est rempli de plat cuisinés pour une ou deux personnes, et cela s'entasse.

Laver tout court, certaines personnes du fait qu'elles salissent peu lavent peu, et c'est une excuse classique pour ne pas avoir à laver les parties communes, que cette personne utilise parfois plus souvent que vous. Certes s'il regarde la télé et que vous vous faites un sandwich maison jambon-beure-merguez-chipo-mayo-camanbert-salade-choucroute-nutella dans la même pièce, il ne lavera pas vos restes et il aura raison. Mais s'il s'agit de passer le balais car il n'a pas été passé depuis 2 semaines, le conflit éclatera. Vous verrez une veritable démonstration de mauvaise foi. En général ces personnes sont aussi insupportables que les cradoques, car ils n'en font pas plus et du fait de son hygiène vous pensez avoir de l'aide de sa part, mais que nenni.

L'age, vous connaissez Tanguy, le gars qui reste jusqu'a 28 ans chez ces parents. En Espagne c'est un age de départ jeune, qui est en général dans la trentaine. Ce qui fait qui vous vous retrouvez avec un colocataire ayant une véritable différence d'age. Il vien de quitter ses parents pour de bon, c'est le plongeon dans la grande vie. Il possède une plus grande maturité mais n'est pas forcément quelqu'un d'expert dans la vie de collocation. Il aura du mal à le prendre lorsque vous lui demandrez de nettoyer, n'oubliez pas que vous êtes probablement plus jeune que lui/elle.

La mixité, ne croyez pas que c'est mieux d'être dans une collocation mixte. Il est presque préférable de prendre une collocation avec des personnes de votre sexe. Les filles car vous n'aurez pas envie de tout nettoyer et les garçons car vous ne voudrez pas qu'une fille vous dise ce qu'il faut faire, vous avez votre mère pour cela... Les ambiances sont différentes, et parfois plus joyeuses entre collocs' du même sexe. En cas de conflit, le risque majeur est un affrontement fille garçon. D'un autre coté on préfère forcément une ambiance mixte car cela peut être plus drôle.

Les affaires qui traînent, l'horreur, le pire que j'ai rencontré c'est un caleçon 'propre' avec une trace de frein, attendant son propriétaire dans la cuisine pendant trois jours, avant de terminer à la poubelle. Vous ne pouvez pas rester de marbre face à cela, forcément il y aura une explication, et se sera le début d'une relation tendue avec un colocataire. Sinon vous acceptez sans condition qu'un caleçon crade reste à la vue de tous pour une durée indéterminée.

Les retours de sorties, alors que certains collocs dorment. Certains retours peuvent être dur à supporter pour eux. Evitez de chanter la Marseillaise, ou autres jolies chansons. Si un de vos collocs apparaît en sous vêtements devant vous, c'est mauvais, évitez de faire des remarques comme "bah t'es pas couché"... vous venez de le réveiller. Une fois ça passe, mais la deuxième sera une déclaration de conflit de votre part.

Le frigo, en dehors des aliments pourris, ou autres trucs 'parfumant' votre frigo. Sachez que des prédateurs rodent, le coca et la bière sont souvent très ' prédaté' évitez de les stocker en masse, les prédateurs attaquent les troupeaux biens garnis comme ça les méfaits ce voient moins. Certaines personnes n'ont aucune scrupules à piquer. Autre point certains collocs vérifient rarement le niveau de leurs packs de lait et jus de fruit. Les vôtres peuvent être sauvagement assaillis, si vous êtes le dernier réveillé d'une colloc de cinq, et qu'il ne reste que vos packs, dites adieu petit déjeuner. Le manque de place est aussi quelque chose qui est énervant, sachez que certains colloc' adorent mettre leurs trucs là où ils peuvent, n'y touchez pas (sauf si c'est de la bière et que le colocataire vous en pique ou accepte de la partager sans rien dire).

Le non respect de l'espace, un fumeur qui fume dans les parties communes et qui est le seul à fumer. Les affaires qui traînent. Les gens qui rentrent dans votre chambre sans frapper...

La vie en colloc c'est également de bons moments, mais je suis tombé avec un crados qui m'a beaucoup inspiré, et un propre qui ne lave rien. L'évier est constamment plein, les plaques sont couvertes d'huiles... Cependant, en tant qu'être humains ce sont deux personnes géniales, avec qui on s'amuse. Regardez plus loin que la saleté et vous vous amuserez.

Par Guillaume Mathivaud à Madrid


www.justlanded.com © 2003-2020 Just Landed