Étudier en Espagne

Candidature et coûts

La concurrence pour les places dans les universités espagnoles est rude, car il y a généralement trop peu de places pour tous les étudiants qui y postulent. Les candidats doivent passer l'examen du Prueba général de Bachillerato (PGB).

L'acceptation dans une université dépend du résultat obtenu à cet examen, ainsi que de la moyenne des deux années d'études avant le baccalauréat. Ceux qui réussissent l'PGB avec une très bonne note sont généralement acceptés dès Juillet, tandis les autres doivent attendre jusqu'au mois d'août pour savoir s’ils ont été acceptés.

Les ressortissants de l'UE ont le droit d'entrer en lice pour les places dans les universités espagnoles au même titre que les ressortissants espagnols. De plus, un petit nombre de places dans la plupart des universités (environ 5%) sont allouées à des étudiants ne faisant pas partie de l'UE. En général, les qualifications qui sont acceptés comme conditions d'entrée dans le pays d'origine de l'étudiant sont également acceptées en Espagne.

Pour plus d'informations sur la reconnaissance des diplômes en Espagne, contactez le Ministerio de Educación y Ciencia, Subdirección General de Cooperación Internacional, Centro de Información sobre Reconocimiento de Títulos y Movilidad de Estudiantes, C/Alcalá, 36, 28071 Madrid (+ 34 902 218 500, http://www.mec.es). Comme pour l'inscription dans les écoles, les diplômes étrangers doivent être vérifiés via un processus d'homologación par le département espagnol de l'Éducation et de la Culture en Espagne.

Tous les étudiants étrangers doivent avoir des connaissances approfondies de l'espagnol, même si des cours préparatoires peuvent être fournis. Notez que dans certaines régions autonomes où il y a une seconde langue officielle (comme le pays basque, la Catalogne et la Galicie), les cours peuvent être donnés dans la langue locale. Beaucoup d'étudiants étrangers (et d'étudiants espagnols qui étudient à l'étranger) peuvent étudier en Espagne grâce au programme d'échange de l'Union Européenne pour des périodes allant de quelques semaines à plusieurs mois.

En général, l'année académique est d'octobre à juin et les candidatures doivent être faites le plus tôt possible (dès la réception des résultats finaux des examens). Les candidatures doivent être soumises aux universités et adressées aux secrétariats des étudiants (vice-rectorado de alumnos).

Coûts

Dans la plupart des régions, les frais universitaires (tasas) sont définis par le ministère Espagnol de l'Éducation et des Sciences. Dans les régions autonomes qui ont la responsabilité de leur éducation, les frais sont définis chaque année par le conseil universitaire et le gouvernement local de la région. Les universités privées sous les auspices de l'église catholique définissent eux mêmes leurs frais. Les frais universitaires espagnols sont peu élevés pour les résidents de l'Union Européenne et dépendent de l'université et de sa location. Des bourses et des subventions sont disponibles pour les espagnols et les étudiants étrangers et près d'un étudiant sur sept reçoit des subventions (Notez qu'un des désavantages du déménagement en Espagne est que les enfants étrangers qui y résident peuvent être référencés comme des étudiants étrangers par leur pays d'origine, les empêchant d'être éligible pour des subventions et risquant de leur faire payer des frais plus élevés).

Il y a d'énormes différences dans le coût de vie entre les villes et les régions, Madrid et Barcelone étant les plus chers. Il est difficile de trouver un travail à temps partiel pour couvrir vos dépenses donc mieux vaut ne pas trop y compter. Certaines universités ont leurs propres résidences universitaires (colegios mayores), bien que la demande soit largement supérieure à l'offre. La disponibilité et le coût des hébergements privés dépendent selon la location.

Les étudiants espagnols de moins de 28 ans et qui sont enregistrés à l'institut de l'éducation supérieure sont couvert pour l'assurance santé par un fond d'assurance étudiant. Ce fond couvre aussi de nombreux étudiants étrangers dans le cadre d'accords réciproques, y compris ceux des pays de l'UE. Les étudiants de plus de 28 ans et qui ne sont pas couverts doivent avoir une assurance santé privée.

Beaucoup d'étudiants espagnols vont dans l'université la plus proche de chez eux et voient l'université comme une extension de l'école en particulier à Madrid et dans les autres grandes villes où les hébergements sont chers. Quand ils doivent choisir entre rester chez leurs parents ou aller dans une résidence universitaire déprimante ou une chambre bon marché, beaucoup choisissent de rester dans leur maison. Les étudiants espagnols ne travaillent généralement pas durant leurs études ou leurs vacances et doivent rentrer chez eux les weekends. Peu d'infrastructures universitaires sont ouvertes le weekend, et les étudiants étrangers doivent se distraire par eux-mêmes. Notez que, comme les écoles publiques espagnoles, les universités offrent peu d'activités parascolaires, de sports et d'activités sociales.

Plus d'informations

Plus d'informations sur les études supérieures en Espagne peuvent être obtenues dans les sections culturelles des ambassades espagnoles à l'étranger et via le conseil universitaire (Consejo de Coordinación Universitaria), Secretaría General, C/ Juan del Rosal, 14, 28040 Madrid (914-539 800,http://www.mec.es/consejou).

Vous pouvez consulter le livre sur l'éducation en Espagne Studying and Working in Spain par Mr. Newton et G. Shields (Manchester University Press), et le site web de Spain Exchange, qui est une vraie mine d'information sur les échanges en Espagne et qui inclue des descriptions détaillées de toutes les universités et les établissements d'enseignement supérieur d'Espagne (http://www.spainexchange.com).


www.justlanded.com © 2003-2020 Just Landed