Recherches

Comment faire ses recherches

Recherches

Si vous avez accès à internet, vous pouvez donc commencer vos recherches en ligne, en se renseignant sur les incontournables tels que la partie légale, où trouver des informations et la région espagnole qui vous intéresse.

Il existe un grand nombre de bons sites, mais gardez en tête que peu importe leur efficacité, internet n'est qu'une pale imitation du monde dans lequel nous vivons. Dès que vous aurez découvert les bases du monde virtuel, il n'en tient plus qu'à vous pour expérimenter avec le monde réel.

Un des meilleurs sites pour toutes sortes d'informations à propos de l'Espagne est www.investinspain.org  . Opéré par le Ministère de l'Economie espagnol; il contient une mine d'informations en Anglais et en Espagnol. Il ne vise pas seulement les grandes entreprises, mais aussi les petits entrepreneurs qui peuvent avoir besoin d'informations simples et basiques. En plus d'une information générale à propos de l'Espagne, celui-ci contient aussi les liens vers les sites des 17 régions autonomes ainsi que des détails pour chacune de celles-ci. Il propose de plus un guide vous aidant pas à pas dans votre création d'entreprise; fournissant aussi des informations à propos d'aides financières. Bien évidemment, un site internet ne peut pas remplacer une aide de professionnel mais si vous vous tenez informé avant même de consulter un avocat, vous serez en mesure de poser les bonnes questions. Ceci vous permettra de tenir tête lorsque vous ferez fasse à la fameuse bureaucratie espagnole.

Il vaut le coup d'acheter une grande carte de l'Espagne et de voir comment la région qui vous intéresse est reliée aux régions environnantes. Renseignez-vous sur l'éeconomie de la région en général; quels types de produits sont le plus en demande et s'il y existe de grandes entreprises. Vos projets peuvent être affectés par une grande société avoisinante, même si elles ne semblent pas connectées aux premiers abords.

Si vous avez travaillé dans un domaine similaire dans votre pays d'origine, cela devrait faciliter vos recherches, sûrement pour savoir par où commencer. Vous connaîtrez donc déjà les tendances du marché ainsi que les problèmes qui peuvent survenir; mais ne commettez pas la faute de tant de businessman, qui s'imagine que comme leurs idées ont été bien reçues chez eux, il en sera de même en Espagne. S'il s'agit d'une idée entièrement nouvelle, la recherche pour votre nouveau produit ou service devrait être encore plus poussée. Il ne reste plus beaucoup de possibilités de profit, alors faites attention au mode de vie et au pouvoir d'achat de la clientèle que vous visez, et renseignez-vous sur la concurrence directe et indirecte.

De nombreux expatriés tentent d'éviter le problème de la langue en ouvrant une entreprise qui offre des services seulement aux touristes ou autres expatriés. Le marché des expatriés est effectivement en croissance; surtout dans les zones côtières et même à l'intérieur du pays. Les chiffres de 2003 du département de l'immigration du gouvernement espagnol montrent une recrudescence importante dans les dix dernières années. La plus grande concentration d'expatriés résidents en Espagne se trouve dans les régions de Catalogne, Madrid, Andalousie et Valence, mais au niveau du pays, ces taux restent bas, représentant seulement 6%.

Si vous considérez ce genre d'entreprise, faites une étude de marché hors saison, lorsque la plus grande part de votre clientèle sera rentrée à la maison et que le soleil ne brillera plus. N'ignorez surtout pas que vous risquez de gagner peu ou rien pendant de nombreux mois à l'année. Ce genre de business est le plus risqué et nécessite une recherche très intensive. Si vous avez l'intention de cibler seulement les touristes ou la communauté d'expatriés, vous risquez de limiter votre expansion éventuelle.

Pour un succès à long terme, il est donc plus évident d'essayer de charmer la clientèle espagnole. Vous devez donc être capable de proposer aux Espagnols un service dont ils ont besoin, dans leur propre langue, et il est donc nécessaire de ne pas sous-estimer les différences culturelles. Les attentes et les besoins de la population espagnole est très différente de ceux des Français. Vous devez donc recenser l'opinion du plus grand nombre possible d'Espagnols quant à votre idée. Même si vous n'aimez pas ce qu'ils ont à dire, vous pouvez être sûr qu'ils sont honnêtes avec vous !

Recherche locale

Quand vous avez fait autant que recherche éloignée que vous le pouvez, il est impératif que vous passiez le plus de temps possible dans la région où vous voulez installer votre compagnie. Si possible, lancez-vous dans un travail temporaire similaire, rencontrez des gens et faites-vous des contacts, renseignez-vous sur la concurrence et cherchez des sources d'informations légales et financières. Avoir de bonnes informations sur le point de vue légal AVANT que vous ne tentiez quoi que ce soit est impératif. Si vous voulez réaliser un transfert en douceur entre votre pré-recherche et un projet réalisable, il vous faut des contacts qui s'y connaissent. Tout commence à avoir l'air différent une fois en Espagne. L'autre facteur essentiel est de se faire une idée réaliste du coûts de lancement de votre entreprise.

Chambres de commerce

Une excellente source d'information est la Chambre de Commerce Française à Madrid (www.lachambre.es ) ou à Barcelone (www.camarafrancesa.es ); qui offrent un soutient considérable ainsi que des possibilités de création de réseau.

La Chambre de Commerce espagnole offre aussi des informations extensives ainsi que des conseils aux potentiels businessman; cependant, il faut déjà avoir un certain niveau d'Espagnol pour s'en servir à son maximum, bien que certains employés parlent Anglais. En théorie, leurs services sont disponibles à tous les entrepreneurs, mais en vérité le service dépend en fonction de la région dans laquelle vous vous trouvez. Cela-dit, ne les ecluez pas pour cette raison, car un de leurs services les plus rapides et les plus impressionnants est leur réseau de bureaux 'un arrêt' (Ventanilla Unica Empresial/VUE), qui sert à créer une entreprise en minimisant la bureaucratie. Il existe plus de 30 tels bureaux dans le pays, et ils peuvent même commenter sur votre idée alors que vous êtes seulement à l'étape de recherche. Quand vous décidez de continuer, tout ce dont vous pouvez avoir besoin est fourni par les employés du VUE, ce qui vous fera économiser énormément de temps, d'argent et de sueur pour les petites et moyennes entreprises. Si votre Espagnol n'est pas à la hauteur et qu'aucun employé ne parle Anglais, il vous est fortement recommandé d'employer un interprète ou de demander à un ami Espagnol de vous aider pour profiter du service. Afin de trouver s'il existe un bureau à proximité, rendez-vous à www.ventanillaempresarial.org/oficinas  (en Espagnol seulement).

Mairie

Dans les régions possédant une forte densité d'étrangers, il se peut que la mairie (ayuntamiento) possède un département pour les étrangers, où les employés parlent votre langue et peuvent vous aider vis-à-vis des régulations locales. Si vous avez la chance d'en avoir un à proximité, utilisez-le au maximum. Il n'est pas surprenant que ces bureaux dédiés aux étrangers soient une mine d'information pour n'importe quel nouveau résident, et surtout ceux qui souhaitent créer une entreprise. Il est toujours conseillé d'obtenir une aide légale, mais ces bureaux sont un excellent point de départ. S'ils ne peuvent pas vous aider, ils seront en mesure de vous diriger vers un autre bureau, en fonction de vos besoins, qui pourra vous aider à faire les demandes nécessaires. Même après avoir lancé votre entreprise, il n'est pas superflu d'y passer régulièrement afin d'être à jour pour les lois et régulations.

En savoir plus

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: