Assurance chômage

Aide financière en cas de perte d'emploi

Si vous travaillez en France et que vous perdez votre emploi, vous devrez immédiatement le signaler à l’administration.

Tout d’abord, il faut vous enregistrer aux ASSEDIC, l’institution française qui s’occupe des chômeurs ; puis vous rendre à Pole Emploi . L’agence dont vous dépendez vous fixera un rendez-vous afin que vous rencontriez un conseiller qui examinera votre situation et vous aidera à trouver un emploi.

Vous recevrez une indemnité chômage (payée par les ASSEDIC) basée sur les conditions suivantes :

  • Vous n’avez pas démissionné
  • Vous avez cotisé pour la sécurité au moins 6 mois pendant les 24 derniers mois pour la Sécurité Sociale
  • Vous avez moins de 60 ans
  • Vous êtes physiquement capable de travailler

Cette indemnité est payée pendant 7 mois (si vous avez travaillé au moins 6 mois durant les 22 derniers mois) ou pendant 22 mois (si vous avez travaillé au moins 14 mois les 2 dernières années). L’indemnité mensuelle commence en général à 50% de votre salaire puis diminue avec le temps ; pour pouvoir en bénéficier, vous devez rechercher activement du travail et on peut vous demander de fournir des preuves.

Si vous quittez la France après avoir perdu votre emploi et que vous ne vous êtes pas déclaré comme « chercheur emploi », vous ne recevrez aucune aide. Ce n’est pas le cas dans tous les pays de l’UE/EEE, où en travaillant pendant une durée minimum vous pouvez avoir le droit à des allocations qui prennent en compte le temps que vous avez travaillé en France. Avant de quitter la France, procurez-vous un formulaire E301 (qui recense les périodes utilisées pour calculer les allocations chômage).

Issus d’un autre pays de l’UE/EEE

Si vous venez d’un autre pays de l’UE/EEE pour trouver un emploi en France, vous devez pouvoir recevoir des allocations chômage. Cela dépend de votre situation personnelle :

Vous avez travaillé dans un pays de l’UE/EEE, mais n’avez reçu aucune allocation chômage:

En règle générale, c’est le dernier pays dans lequel vous avez travaillé qui vous paye votre allocation. Procurez-vous un formulaire E-301 avant de venir en France. Ce formulaire sera pris en compte pour calculer les indemnités chômage si vous êtes au chômage en France. Toutefois vous devez travailler au moins un jour en France pour pouvoir prendre en compte votre durée de travail dans un autre pays de l’UE/EEE. Le calcul des allocations sera basé sur votre dernier salaire français si vous avez travaillé au moins 4 semaines dans les autres cas on utilise un salaire de référence.

Vous avez reçu une allocation chômage de l’un des pays de l’UE/EEE:

Si vous avez été enregistré comme demandeur d’emploi dans un des pays de l’UE/EEE pendant au moins 4 semaines et que vous souhaitez emménager en France, demandez un formulaire E-303 à l’organisme qui paye vos allocations et résiliez y votre inscription.

Ensuite vous devez vous faire enregistrer en tant que demandeur d’emploi (à l’agence ASSEDIC de votre lieu de résidence en France) dans les 7 jours après que vous ayez résilié. Vous devriez alors percevoir des allocations de chômage françaises (pendant 3 mois maximum), mais votre demande peut prendre un peu de temps, donc assurez vous de disposer d’assez d’argent pour vivre.

A la fin des 3 mois (ou avant), vous pouvez rentrer dans le pays où vous aviez déjà reçu des allocations et demander à les recevoir de nouveaux. Si vous n’y retournez pas dans les 3 mois, vous ne pourrez plus prétendre aux allocations dans votre pays d’origine.

Vous avez démissionné de votre emploi dans un pays de l’UE/EEE pour suivre votre conjoint(e) (ou partenaire) qui a trouvé du travail en France:

Cette démission peut être considérée comme une cause légitime de chômage. Alors, vous aurez le droit de recevoir une compensation à condition que vos précédentes cotisations aient été suffisantes. Procurez-vous le formulaire E-301 avant de quitter votre pays d’origine (UE/EEE).

Important: Les informations sur les allocations chômage changent régulièrement en France et dans les autres pays européens. Donc, pour votre cas personnel, adressez vous aux organismes compétents (comme les ASSEDIC en France) avant de prendre des décisions sur les droits aux allocations chômage.

En savoir plus

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: