Conduire au Brésil

Besoins, règles de circulation et papiers

Conduire au Brésil n'est pas une mince affaire, mais certaines zones sont mal desservies par les transports, et vous n'aurez peut-être pas le choix. Voici les normes et les mesures de sécurité à respecter.

Conduire au Brésil

Les normes de circulation peuvent varier en fonction des villes où des régions où vous vous trouvez, mais il ne faut pas vous attendre à ce que les conducteurs brésiliens respectent le code de la route comme on le fait en Europe ou aux États-Unis. 

Papiers nécessaires

Les étrangers peuvent conduire au Brésil pendant 180 jours après leur arrivée, s'ils sont titulaires d'un permis de conduire délivré dans leur pays d'origine. Pendant cette période, vous devrez avoir votre permis et votre passeport sur vous lorsque vous serez au volant. Après cette période en revanche, tout étranger doit obtenir un permis de conduire brésilien en s'inscrivant dans une auto-école (autoescola). Pour cela, vous devrez fournir une preuve d'identité, un justificatif de domicile et votre numéro CPF (Cadastro de Pessoa Fisica), utilisé pour les impôts. Les employés des auto-écoles devraient pouvoir répondre à toutes vos questions concernant la procédure pour obtenir le permis de conduire.

En conduisant un véhicule, vous devrez également avoir sur vous une preuve d'assurance et les papiers du véhicule (carte grise).

Règles et normes de circulation

Voici quelques règles importantes valables pour tout conducteur partout dans le pays. Ne pas les respecter serait une violation de la loi : 

  • Avoir un minimum de 18 ans pour conduire une voiture ou une moto.
  • Conduire à droite, doubler à gauche.
  • La ceinture de sécurité est obligatoire pour le conducteur et les passagers. Pour les enfants trop petits pour la ceinture, il faudra se procurer une ceinture adaptée.
  • Le téléphone n'est autorisé qu'avec un kit mains-libres.
  • Ne pas tomber en panne d'essence (c'est illégal).
  • Ne pas conduire avec des claquettes.
  • Ne pas consommer d'alcool avant de prendre le volant : un taux d'alcoolémie de 0,2 grammes (environ équivalent à une bière) ne sera pas toléré.
  • Tout véhicule arrivant sur un rond-point cède la priorité aux véhicules déjà engagés. 
  • Il est interdit de tourner à droite au feu rouge, sauf s'il y a un panneau livre a direita

Une assurance basique au tiers est comprise dans la taxe routière, et la loi n'impose pas d'avoir un autre type d'assurance. En cas d'accident, il faut appeler le 198 pour joindre la police routière, et le 192 si vous avez besoin d'une ambulance. 

Sachez que les passages piétons sont complètement ignorés dans la majorité du pays, avec seulement quelques exceptions, comme à Brasilia. Les panneaux "stop" seraient plus correctement décrits comme des "cédez le passage", et on tourne à gauche ou à droite sur n'importe quelle route. Enfin, en cas d'embouteillage soudain, les conducteurs auront tendance à faire des signes par la fenêtre ou mettre les warnings pour indiquer aux autres de ralentir. 

État des routes et précautions à prendre

Le Brésil est un pays immense dont le réseau routier s'étend sur plus de 1,6 millions de kilomètres. Les meilleures routes sont souvent proches des capitales de chaque état, toujours sur une bande à 200 km de la côte. Cependant, conduire sur les routes qui relient les villes peut être risqué. Puisque le réseau ferroviaire pour le fret et les personnes est déficient au Brésil, les conducteurs de voitures doivent faire très attention aux camions de marchandises. Pendant les périodes de pluie, il faut être d'autant plus prudent car les routes sont de mauvaise qualité et couvertes de nids de poule.

Attention aux voitures qui doublent à droite, aux motards qui zigzaguent sur les lignes et entre les autres véhicules et aux appels de phares éblouissants. En changeant de voie, faites attention de ne pas bloquer l'une des voies imaginaires qu'empruntent les motards, car vous risquerez de causer un accident, et faites attention à vos rétroviseurs, qui risquent d'être arrachés. De même, ne mettez jamais votre coude à la fenêtre. Enfin, si quelqu'un vous fait des appels de phares derrière, rangez-vous sur la droite et gardez votre calme. Gardez à l'esprit que beaucoup de conducteurs sont armés au Brésil. C'est pour leur propre sécurité, mais on ne sait jamais de quoi les gens sont capables. 

Les normes de circulation peuvent varier en fonction des villes où des régions où vous vous trouvez, mais il ne faut pas vous attendre à ce que les conducteurs brésiliens respectent le code de la route comme on le fait en Europe ou aux États-Unis. 

Papiers nécessaires

Les étrangers peuvent conduire au Brésil pendant 180 jours après leur arrivée, s'ils sont titulaires d'un permis de conduire délivré dans leur pays d'origine. Pendant cette période, vous devrez avoir votre permis et votre passeport sur vous lorsque vous serez au volant. Après cette période en revanche, tout étranger doit obtenir un permis de conduire brésilien en s'inscrivant dans une auto-école (autoescola). Pour cela, vous devrez fournir une preuve d'identité, un justificatif de domicile et votre numéro CPF (Cadastro de Pessoa Fisica), utilisé pour les impôts. Les employés des auto-écoles devraient pouvoir répondre à toutes vos questions concernant la procédure pour obtenir le permis de conduire.

En conduisant un véhicule, vous devrez également avoir sur vous une preuve d'assurance et les papiers du véhicule (carte grise).

Règles et normes de circulation

Voici quelques règles importantes valables pour tout conducteur partout dans le pays. Ne pas les respecter serait une violation de la loi : 

  • Avoir un minimum de 18 ans pour conduire une voiture ou une moto.
  • Conduire à droite, doubler à gauche.
  • La ceinture de sécurité est obligatoire pour le conducteur et les passagers. Pour les enfants trop petits pour la ceinture, il faudra se procurer une ceinture adaptée.
  • Le téléphone n'est autorisé qu'avec un kit mains-libres.
  • Ne pas tomber en panne d'essence (c'est illégal).
  • Ne pas conduire avec des claquettes.
  • Ne pas consommer d'alcool avant de prendre le volant : un taux d'alcoolémie de 0,2 grammes (environ équivalent à une bière) ne sera pas toléré.
  • Tout véhicule arrivant sur un rond-point cède la priorité aux véhicules déjà engagés. 
  • Il est interdit de tourner à droite au feu rouge, sauf s'il y a un panneau livre a direita

Une assurance basique au tiers est comprise dans la taxe routière, et la loi n'impose pas d'avoir un autre type d'assurance. En cas d'accident, il faut appeler le 198 pour joindre la police routière, et le 192 si vous avez besoin d'une ambulance. 

Sachez que les passages piétons sont complètement ignorés dans la majorité du pays, avec seulement quelques exceptions, comme à Brasilia. Les panneaux "stop" seraient plus correctement décrits comme des "cédez le passage", et on tourne à gauche ou à droite sur n'importe quelle route. Enfin, en cas d'embouteillage soudain, les conducteurs auront tendance à faire des signes par la fenêtre ou mettre les warnings pour indiquer aux autres de ralentir. 

État des routes et précautions à prendre

Le Brésil est un pays immense dont le réseau routier s'étend sur plus de 1,6 millions de kilomètres. Les meilleures routes sont souvent proches des capitales de chaque état, toujours sur une bande à 200 km de la côte. Cependant, conduire sur les routes qui relient les villes peut être risqué. Puisque le réseau ferroviaire pour le fret et les personnes est déficient au Brésil, les conducteurs de voitures doivent faire très attention aux camions de marchandises. Pendant les périodes de pluie, il faut être d'autant plus prudent car les routes sont de mauvaise qualité et couvertes de nids de poule.

Attention aux voitures qui doublent à droite, aux motards qui zigzaguent sur les lignes et entre les autres véhicules et aux appels de phares éblouissants. En changeant de voie, faites attention de ne pas bloquer l'une des voies imaginaires qu'empruntent les motards, car vous risquerez de causer un accident, et faites attention à vos rétroviseurs, qui risquent d'être arrachés. De même, ne mettez jamais votre coude à la fenêtre. Enfin, si quelqu'un vous fait des appels de phares derrière, rangez-vous sur la droite et gardez votre calme. Gardez à l'esprit que beaucoup de conducteurs sont armés au Brésil. C'est pour leur propre sécurité, mais on ne sait jamais de quoi les gens sont capables. 

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: